Analyse: difficultés accès aux logements privés et sociaux

Notre analyse sur les difficultés d’accès aux logements privés et sociaux.

Vous avez par exemple déposé un dossier pour les logements sociaux et vu le temps que ça prend vous vous décidez à chercher dans le privé en attendant?

difficultés accès aux logements privés et sociaux

Tous les propriétaires veulent un CDI et en font un critère essentiel pour vous louer leur logement. Pourtant certaines agences avouent que le cdi n’est pas forcément une garantie pour avoir un logement.

Dans le privé, ils demandent souvent 3 fois le loyer en revenu sans les aides et même, 5 fois le prix du loyer pour certains bailleurs. Il faut ajouter à cela des garanties de particuliers.


Difficultés accès aux logements privés et sociaux: quels aides?


Il existe des aides, comme le FSL (fond de solidarité pour le logement) et Action logement.

Le fonds de solidarité pour le logement (FSL) accorde des aides financières aux personnes qui rencontrent des difficultés pour assurer les dépenses de leur logement. Vous pouvez donc y avoir logiquement droit même si vous êtes au chômage, et même en cas de couple sans emploi.

Quant-à l’Action logement, elle peut vous faire bénéficier de son aide VISALE qui est une « garantie de loyers et charges locatives » lien ci-contre.

Chose bizarre, quelques rares fois, vous pouvez trouver des logements dans le privé et les loyers toujours bien moins cher que les logements sociaux.

D’après nos sources, il existe encore des proprios qui peuvent également vous accepter même si vous êtes au RSA (il sont rares mais il en existe encore).

Enfin, le bailleur peut aussi voir en vous une personne prioritaire surtout si vous êtes séparé, mère d’enfant et si vous avez un bon garant. Dites-lui simplement que vous allez avoir droit à l’APL. Vous pouvez aussi faire valoir les pensions alimentaires le cas échéant. Il y’ en a qui sont sympas et qui acceptent.


Délais du traitement du FSL


le traitement pour le FSL est quelques fois long et peut aller jusqu’à d’un trimestre minimum à plus. Du coup, soit le logement vous passe sous le nez soit vous devez souvent vous débrouiller sans l’aide du FSL. En effet, beaucoup de personnes attendent de trouver le logement et ensuite dans la foulée, demande de FSL. Cette méthode n’aboutit pas très souvent car le FSL est ensuite rejetée à cause du délai souvent dépassé. Néanmoins avec l’aide d’une assistante sociale ce délai peut être réduit facilement à 1 mois !


Et les logements sociaux ?


On peut finalement tenté être tenté d’d’aller vers un logement social. Sauf que là aussi le principal souci c’est les délais d’attente d’un logement social qui est en moyenne de 10 ans. Ce délai varie d’une ville à une autres car certaines villes ont beaucoup plus de HLM que d’autres.

à Lyon par exemple, on a vu des personnes attendre 7 ans pour avoir un logement social, alors qu’elles avaient des enfants.  Plus de 10 ans en région parisienne. A Reims, on vous proposera beaucoup plus rapidement un logement à croix du sud, le pire quartier de Reims…

Mais devant ce tableau noir il y a heureusement aussi des coups de bol de personnes qui ont eu leur logement social en 15 jours au motif d’un rapprochement de lieu professionnel.

Il faut relancer régulièrement pour avoir son logement social correspondant à votre demande.

Comment accélérer les délais d’attentes d’un logement social?


De manière générale, il n’y a pas de prioritaire pour ces logements. C’est en fonction des dossiers et des appartement disponible. Mais pour essayer de réduire le temps d’attente, vous pouvez essayer ces 2 solutions:

  • soit voir une assistante sociale,
  • ou alors voir un élu du maire et lui exposer votre urgence avec arguments.
  • Il y a aussi le coup de chance lorsque qu’il y a désistement pour un logement et qu’on vous propose ce dernier.

Dernier conseil: passer un petit coup de téléphone de temps en temps pour qu’on vous oublie pas.

En ce qui concerne l’aide, une caution peut être apporté au locataire par Action Logement si effectivement vous demandez un logement issu du parc social.